DECORS EN 15 OU 20MM POUR WARGAME

DECORS EN 15 OU 20MM POUR WARGAME

MEGA PIRATE A PAU

MEGA PIRATE à PAU

1 et 2 mars 2014

voici la carte marine représentant l'aire de jeu.

Les traits en pointillés représentent les différentes tables réparties dans deux salles. 10msur 2m pour chaque table. 100m2 au total.

La première salle avec trois tables. Au premier plan le port Anglais en cors de montage.

A l'opposé de la salle, la zone ELDORADO avec sa jungle son fleuve et ses temples AZTEQUES.

Dans l'autre salle se trouvent les deux autres tables de jeu (partie sud de la carte). Au premier plan nous pouvons voir le comptoir français.

De ce coté ci le port Français

Malgré le fait que nous n'ayons pas été aussi nombreux que prévu, le minimum de joueurs prévus au scénario était présent.

Les Français

Les Anglois

Le capitaine de navire marchand Espagnol

Et le capitaine de commerce Hollandais

La trame de base du scénario était basée sur les échanges commerciaux.

Voici les devises d'échange qui était proposée ci-dessus.

L'échange commercial par bateaux visait à transporter des marchandises des diverses colonies vers l'Europe et inversement. Aussi les uns ayant besoin des productions des autres pour satisfaire le but commercial final , la paix ne pouvait que régner. d'autant qu'Espagnol et Hollandais s'occupaient de faire les échanges à partir des comptoirs entre les Français et Anglais qui ne pouvaient le faire directement entre eux.

Ainsi chaque capitaine de commerce pouvait remplir ses cales plus ou moins en fonction de la durée de son voyage et engranger des bénéfices à la revente des marchandises. 

chacune des colonie produisait des choses qui lui était propre. Certaines marchandises ne pouvaient en revanche être produites tant que les esclaves n'étaient pas arrivés dans la colonie.

Un dé 20 était jeté trois fois de suite pour déterminer combien (chiffre le plus fort) de ses pauvre hommes étaient demeurés vivants à leur arrivée.

Chaque capitaine devait embarquer à bord des vivres , de l'eau et du rhum pour un jour de mer (trois tours). Un manque pouvait faire courir le risque d'une mutinerie à bord et donc de générer un bateau de pirates. 

Les capitaines de guerre ou corsaires étaient payés à la mission. protéger un convoi. Prendre possession d'une ile ou d'une contrée.  Le paiement se faisait à l'aide de lettre de change.

Des lettre de sauf conduit étaient données aux commerçants Espagnol et Hollandais pour qu'ils puissent passer de l'un à l'autre sans soucis. 

bien sur sans trésor ce jeu n'aurait que moins d'attrait!  Il y en avait donc trois différents à découvrir. Soit en ratissant les iles visitées ou en récupérant des indices auprès de marins trop bavards dans une taverne ou bien par l'intermédiaire d'un naufragé ramassé sur une ile déserte.    

D'ailleurs  certains d'entre eux furent découverts assez rapidement.

Les Espagnols furent les premiers à ce jeu là comme à leur habitude.

De ST DOMINGUE, les français avaient prévus de conquérir deux iles stratégiques qui leur permettrait de commercer facilement.

Ils prirent une première ile très rapidement. Celle-ci était importante car protégeant leur accès à la voie maritime vers l'Europe.

Mais ceux-ci avaient certainement précédés car en fouillant l'ile ils trouvèrent un coffre difficile à ouvrir.  

Malheureusement celui-ci était déjà vide!!

Les anglais ne restèrent pas en reste. Ils envoyèrent deux navire armés pour aller conquérir l'ELDORADO car à priori avec un nom pareil c'est sûr il devait y avoir de l'or partout!

Hello gentles PANOUPANOU we are going to coloniser You peacefully!

are you d' accord?

oh Oui moi d'accord voir toi dans marmite!

Forcément  me parlant pas la même langue ils ne pouvaient être d'accord.

FTUHH .......la sarbacane. POOUMM! le fusil! 

Le combat était inégal et les sauvages devaient fuir dans la forêt non sans avoir fait quelques morts et blessés graves aux anglais!

De ST JOHN , le comptoir anglais un autre navire était en partance pour conquérir la plus grosse des îles.

Sur laquelle l'UNION JACK "sans lui" fini par flotter. 

Les français firent pareil à partir de leur comptoir

Leur intérêt se porta sur une île déserte sur laquelle s'était échoué un galion. Au bout de 5 tours de recherche ils trouvèrent le premier trésor.

Avec tout ce remue ménage le commerce avait un petit peu de mal à se trouver une place mais celui-ci repris très vite par la suite. 

Oui mais les gardiens des mers et autres corsaires du roy veillent!

Aussi n'ayez pas le malheur d'avoir des papiers falsifiés par un certain "FILOU"  car il vous en coutera d'être accompagné contre votre gré au premier port pour que l'on vous y fasse la cale ou la vie.

Toutes ces émotions ça creuse. Nous nous sommes donc regroupés autour d'une table pour y partager un repas avec ce que chacun avait ramené de chez lui. Qui à dit que ce jeu n'était pas convivial!??  

Après ce petit intermède sympathique nous avons repris les hostilités. 

Les français ont poursuivis la prise de contrôle des iles les plus proches.

En découvrant au passage le deuxième trésor de la partie. Néanmoins ils mirent 5 tours pour ouvrir ce P____ de coffre!

Pendant ce temps là les anglais progressaient difficilement dans la jungle sauvage. Se faisant attaquer au passage par quelques Panthères noires ....

Quelques GUARANIS avec leur lances empoisonnées qui ne voulaient pas faire place.

Ou bien quelques NANA CONDAS qui essayait de les surprendre au tournant du fleuve.

Enfin ils arrivèrent à l'endroit que les GUARANIS gardaient et ne voulait pas céder. Ils se firent tous tuer pour ce sanctuaire.

Et pour cause. Celui-ci recelait le principal trésor du jeu.

Pendant ce temps là à KINGSTON le port anglais, les nobles provoquèrent en duel ni plus ni moins que le gouverneur car les marchandises tant espérées n'arrivaient pas.

C'est le gouverneur qui gagna le duel et il ne fut pas destitué par les colons.

Les anglais contrôlaient eux aussi des iles mais sans toutefois les approvisionner régulièrement. Aussi quand la dernière noix de coco fut vide les survivants restés en poste périrent

Les français avaient à priori compris le truc et c'est la marine de guerre qui prenait possession des iles et les ravitaillait en vivre /eau et rhum.

La prise de contrôle des iles menait bon train de leur coté!

Certaines iles même conquises depuis plus de 10 tours avec un approvisionnement régulier devinrent de petit comptoirs protégés.

Cependant d'autre îles furent contestées âprement par les anglais et les français.

A ce stade du jeu certain bateaux arrivaient en rupture de vivre / eau ou même rhum ce qui provoqua une mutinerie sur un bateau marchand français juste après la prise d'un trésor qui  passa pirate. Ce fut le cas aussi sur un autre bateau corsaire qui passa pirate lorsque le capitaine refusa un ordre du gouverneur.

Mais tout l'équipage n'était pas d'accord! et au bout de 4 tours à lancer le dé  il passa pirate effectivement. Et les 4 membre d'équipage refusant d'en être furent livrés à la mer sur une coque de noix.

Tandis que la bataille faisait rage entre anglais et français à l'autre bout de la table, les deux navires pirate en manque d'approvisionnement, décidèrent d'attaquer directement le port anglais et ses défenses.

Ils balayèrent assez rapidement les quelques canons de la première redoute en construction. Les civils fuyaient en dehors de la ville attaquée.

Mais la garnison se ressaisi très rapidement et désormais faisait front.

Les quelques canons restants au port continuaient quant à eux à faire des dégâts sur le premier navire qui s'était présenté.

Les pirates mirent à sac la maison du gouverneur qui avait fuit mais bientôt une furieuse bataille s'engageât entre les soldats réguliers du roi et les pirates.

Face au feu nourri et bien ordonné de ces dernier ils ne pouvaient résister bien longtemps et ils durent quitter les lieux pressement sur le dernier navire qui leur restait.

En effet, sur un coup chanceux l'autre vit son ancre coupé et il parti à la dérive.

De l'autre coté de la table, une bataille navale s'engageât entre français et anglais auquel s'était adjoint le marchand espagnol pour une vulgaire affaire de faux papiers qui lui restait en travers de la gorge.

Entre Anglais et Français le combat se fit jour  à cause du contrôle de la plus grande des îles située face au comptoir anglais donc stratégique pour eux.

Finalement tous prirent des coups mais c'est le français qui remporta la décision.

L'Espagnol qui s'en était mêlé en pris plein le C_L!

La guerre était désormais déclarée entre Français et Anglais.

Le lendemain matin eu lieu la grande bataille navale sur 60 m2 de tapis rien que ça!

Ci dessus les Anglais et ci-dessous les Français qui se faisaient face.

Dès le début de l'engagement les bateaux rapides anglais engagèrent le combat avec deux frégate françaises.

Mais rapidement le combat tourna en leur défaveur. L'Anglais garda cependant son flegme légendaire et le sourire promettant d'y revenir plus tard. 

De l'autre coté l'engagement était assez équilibré et on déchargeât en se croisant.

Les deux navire amiral  s'affrontaient maintenant et un coup chanceux de l'anglais fit tombé touts les mats du français qui continua à résister en attendant qu'une autre frégate arrive pour régler les comptes.

Coté français un brigantin qui espérait longer les affrontement en livrant ses coups à distance fût vite rattrapé par 4 navires anglais qui balayèrent l'équipage sur le pont à  mitraille. 

Vers la fin de la bataille des renforts anglais arrivèrent mais connurent un destin funeste.

Le combat s'est finalement conclu par une victoire Française aux points mais il s'en fallu de peu pour que tous ne partent au fond!

Le bilan de la MEGA PIRATE fut :

une victoire commerciale et navale Française.

Victoire également en ce qui concerne les territoires conquis.

Les Anglais quant à eux remportèrent le plus gros trésor.

3/1













23/11/2013
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres