DECORS EN 15 OU 20MM POUR WARGAME

DECORS EN 15 OU 20MM POUR WARGAME

LA MEGA BASTON PIRATE , C'EST L'AVENTURE!!

 

 VENEZ AVEC MOI DECOUVRIR  UNE MEGA-BASTON PIRATE !

ET JOUER LES AVENTURIERS

Une MEGA BASTON PIRATE  c'est une confrerie de joyeux doux dingues en costume d'époque si possible qui passent un week-end à jouer aux capitaines au long cours ; aux corsaires ou aux pirates d'autres sont gouverneurs ou chefs de tribu. Et tout celà dans un gymnase sur 7 tables de 13m de long et 2 de large.  Bref il y a de quoi s'éclatter et partir à l'aventure!!

Notre venérable Sieur PHILIPPE  ci-dessus  fut notre maitre de jeu durant ces deux jours.

En grand organisateur de MEGA, il avait biensûr tout prévu comme d'abitude .

hormis certains décors ;des sacs de sables pour les plages ; de grandes baches couleur de la mer et moultes tables il nous remis à chacun  ce qui suit.... 

des cartes avec les caracteristiques de chacun de nos navires comprenant pour chacun des points coques  mature et équipage  ; des vivres ; du rhum ; de la poudre et une carte avec les contrées que nous irions découvrir lors de la partie. 

Chacun d'entre nous était réparti dans l'une des équipes qui allaient s'affronter

Les francois de notre noble roi ; les perfides anglois de sa magestée ; les espagnols.

Il y avait aussi quelques pirates et une tibu sur son île.

 

  

chacun , au sein de son équipe devait parcourir le monde pour son souverain à la recherche d'indice pour trouver le grand trésor caché quelque part sur toutes ces terres ou îles loingtaines.

En chemin il etait possible de trouver quelques trésors moins importants mais toutefois nécessaire pour soutenir la prosperité de son camp.

Biensûr  sur mer comme sur terre il etait évident que personne ne laisserait les adversaires des autres équipes faire comme bon leur semble. Il y eu donc de furieux combats!! 

Le décors était donc planté pour l'aventure.....

Mais voyons cela de plus prêt!

 

Les figurines utilisées étaient au 25 ou 28 mm  de l'époque 17e  18e

Les joueurs utilisaient chacun un navire principal de plus ou boins bonne facture. Certains magnifiques étaient vendus tel quel.

Il y avait même quelques petites barcasses pour aller du bateau à terre et réembarquer de nouveau.

 

d'autres bateaux etaient des bateaux en plastique comme celui-ci retravaillé un peu

(bateau pirate des caraîbes black pearl)

certains très bien réalisés etaient faits maison en scratch.  Bravo les artistes!!

et voici le mien ... le "goldfinder" le bien nomé!   pas terrible visuellement mais ne nous plaignons pas il me fût prêté gracieusement et j'en fût fort content! 

 

là sur le pont c'est moi  GOLDFINGER et mon équipage de CORSAIRE du roi.

Maintenant visitons un peu les lieux ce cette grande aventure...

   

la ville des anglois

Le port des anglois

Leur fort à la VAUBAN

La ville des espagnols avec son fort .... a la VAUBAN aussi!!

 

L'ile de la mort ..... je comprend pas pourquoi !

une ile fort sympatique peuplée d'individus tout nus qui te courent tout le temps après en se pourlechant les babines....

leur petit village pitoresque avec la marmite au milieu.

Les voici courrant dans la pampa!

Et voici notre fort à nous les François du roi   prèsque à la VAUBAN.

la ville est en dessous

 

une villa bien gardée . C'est celle du gouverneur..... sa fille CLITORISSE  me fais souvent coucou par la fenêtre pour que j'aille le voir ( plutôt chopper la chtouille oui!!....)

Et voici le port avec ses tavernes et ..ses tavernes.. et la prison dans le fond!

Voici maintenant quelques protagonistes! 

 un soldat françois

MINI MOI

dixit son père que vous aurez reconois

sa fille pirate des caraîbes!   

Mes compères lors de cette partie  des françois aussi

Ici avec votre humble serviteur

Un jeune mousaillon  dont je me rapelle plus le nom mais que je recueillis en haute mer. 

 Le chef de tribu

SIR JACK le perfide anglois que l'on ne présente plus non plus!

Donc par une belle journée et une mer calme je pris la mer en visant une zone pas trop fréquentée surtout par les anglois . Je me mis donc  en direction d'une contrée plantée d'arbre  semblant désolée  et surtout isolée dans le jeu que l'on nomait à l'époque Amazonie!  J'y allais aussi pour voir si je pouvais y trouver un trésor qui devait s'y trouvé selon des légendes locales. 

Pendant ce temps les gros navires anglois prennaient eux aussi la mer deux par deux dans toutes les directions

Attention à ne pas les croiser sous peine de sentir
quelques vents de boulets.    

De notre coté nous étions partis un peu dans touts les sens  mais surtout seuls. et ça c'est pas très bon mais bien français. 

Puis la flotte angloise se retrouva  proche d'une île pour s'en prendre aux pirates et leur faire cracher  rhum et or en plus du sang.

Ils firent couler celui là et arrivèrent assez facilement à convaincre l'autre bateau pirate à travailler pour eux ....Ha les perfides!! 

 

Pendant ce temps là j'abordais des contrées inconnues

pour m'enfoncer rapidement dans la terrible  jungle

 

En plus c'est long la jungle  t'avance pas rapidement quand tu est dedans...

 

Les autres bateaux françois pendant ce temps vogaient  ....

et vogaient encore. Je ne pouvais savoir vers où car dans la jungle t'y vois rien sauf tes pieds et un  peu plus loin.

après quelques plus loin nous tombèrent par hasard sur une piramide inca qui regorgait d'or ( zone de 30cm de diamètre connue que du maitre de jeu que tu trouve si t'as du bol ) Z'inquiettez pas j'ai vite telephoné chez moi!!

Nous etions juste tombé sur le deuxième trésor en importance du jeu.

 

Il fallais cependant faire vite car mes gabiers  annoncaient une colonne espagnole dans les parages.

Nous nous hâtament alors pour recuperer tout l'or possible pour vite nous barrer de la zone.

 

Mais lourdement chargés nous n'allions pas vite. De plus c'était sans compter sur les attaques de pantheres qui nous fit quelques pertes. (carte événement piochée suite à un jet de dé).

 

Eh oui c'est long ... ça me rappelle le film  600Kg d'or Pur!!

Pendant ce temps j'avais demandé à mon second de rejoindre le port pour mettre le bateaux à l'abri ,ravitailler  et demander à une colonne de partir à notre rencontre dans la jungle.

 

Tres propre sur lui et très diplomate, mon second alla trouver le gouverneur. En chemin il rencontra dame clitorisse qui lui proposa de monter boire le the. Mais sentant le piège de la maladie honteuse, celui-ci refusa et mis en avant l'imperiosité de sa mission.

malgré la diplomatie de mon second, le gouverneur n'accepta pas ma requette..le bougre!

Je parvins enfin ave ma troupe et mon or au fort. J'étais bien content de voir flotter encore nos couleurs mais un peu aigri par le refus de notre gouverneur.

Le gouverneur fut finalement très satisfait de ma prise et m'octroya de suite le tiers de ma prise ainsi qu'un apoint de canons, barils de poudre ; quelques équipages ; vivres et tonneaux de rhum.

Content de mon coup je m'en allais gaiement au port  pour me préparer à appareiller vers de nouveaux horizons.

Pendant ce temps les anglois et les espagnols s'étripaient à qui mieux mieux!

Regardez au centre la table avec la partie verte  l'amazonie ...si si !

Z'avez vu que c'est long d'acceder tout de même à cette pyramide et au combien il est hazardeux de tomber dessus.

L'ensemble des combats furieux se deroulaient au centre des tables.

Aussi je du réflechir un peu pour évaluer la position qu'auraient touts ces navires dans deux tours et ainsi les éviter. J'avais au loin reperé une petite ile qui semblait perdu mais qui me semblais sentir à plein nez le métal précieux.

En chemin je du venir en aide à un jeune moussaillon qui etait villement attaqué par un navire anglois.... ha les salles bêtes!

J'envoyait donc une vollée de boulets sur la poupe de ce dernier.

Virant et tournant au mieux malgré des vents capricieux je me placais au mieux pour les tirer de loin.

Tout le monde etait sur le pont et manoeuvrait gaiement!

 

 

Même le jeune moussaillon ragaillardi par notre présence se mit à lui envoyer quelques pichenettes.

SIR JACK junior ne semblait pas apprecier du tout de se faire  trouer la poupe par cette coque de noix.  Surtout que son navire finis en pontont flottant.

 

 

Mais comme je vous l'ai dit plus tôt les anglois vont par deux. Et il ne fallut pas longtemps avant de voir une proue anglaise pointer  dans les parages.

Il s'en pris aussitôt au petit navire qui se defendait vaillament.

Je me placait au mieux aussi pour lui envoyer quelques bordées.

Il perdit quelques plumes : 4 équipages ; 2 points de coques et de mature  ainsi que deux canons. 

Mais malgré son courage le petit navire fut si endomagé que je n'eu d'autre choix que de le prendre en remorque.

Ce qui faisait bien marrer l'anglois bien évidement. Mais il ne devait pas se marrer très longtemps!

Oui ca en effet venant par son babord une belle frégate française lui envoya ses plus beaux boulets.

Et là je vous prie de me croire l'anglois  finis par choisir de filer doux au loin.

Pendant ce temps à l'autre bout des tables..... euh de la mer les francais qui s'était rendus mâitres des ilots dits de la patte de chien se les voyait disputés par un fort parti de piraterie.

Les combats furent rudes!

Il y eu du sang sur la grève.

Et au final les francois qui avaient attapé quelques maladies foudroyantes ne purent contenir cet assaut de pirates.

Au centre des tables ce n'était que bruit et fureur! entre francois et anglois.

A l'abordage!! pouvait on entendre!

Même le fort anglois était en alerte!

Sir  SIR ! regardez les espingoins arrivent!

Mais ce n'était qu'une fausse alerte car ceux ci passait par là pour éviter la mellée centrale et filler doux vers quelques indices ou trésors enfouis. Ils prirent quelques boulets du fort tout de même pour la forme.

Puis que je parlais d'espagnols ça tombe bien car j'en vis un qui revenait le sourir au levre après m'avoir précédé sur la petite île que j'avais reperé.

Je lui fit rapidement effacer le sourir en lui envoyant quelques gabiers à l'abordage. Mais les bougres préferèrent se saborder avec tout leur or plutôt que de partager à 99 contre 1 et encore... je suis gentil!

Plus tard nous arrivâmes dans la zone pirate près d'une ile misterieuse.

Je decidait donc d'y poser le pied.

Je partit donc avec une petite escorte pour la découvrir de plus près.

finalement  je choisis d'y aller en force car je vis que nous n'étions pas les seuls à être interessés.

 

En effet la frégate du roi de tout à l'heure y desposait quelques troupes  aussi.

Ce fut donc une course effrenée pour trouver le premier un éventuel trésor caché.

Le capitaine de la frégate se mit à chercher dans une grotte ainsi que sur les hauteurs d'un petit volcan.

La petite fig en rouge sur le volcan!!

ET moi au milieu près d'une grotte.

Hourra !!! il est là  sous nos pieds creusont sans faire de bruit! et fillons. 

redescendons vite à la plage prendre le large au plus tôt!

Mais arrivé sur la plage il était évident que les matelots du roi nous avait reperés.

D'autant plus que la cargaison ne pouvait passer innapercue.

Le capitaine du roi pris contact avec moi et puisque nous étions du même parti nous decidâme de faire route ensemble pour s'assurer d'arriver à bon port.

Nous fûmes rejoins par une seconde frégate qui arrivait à point nomé.

Nous repartîment le trésor pour qu'au moins une partie soit sauvée.

Mais les anglois qui avait reperé notre manège avaient décidé de nous couper la route.

Nous decidâment de notre strategie pour les affronter.  Moi fonçant droit devant entre deux navires anglois. les frégates passant sur  babord et tribord pour les fixer. Et le plus petit filant doux sur les cotés.

Passant au plus près  j'envoyait quelques boulets rouges à bout portant ce qui fit de gros dégats.

Ensuite je n'occupait du second avec une belle bordée babord.

Je passait ainsi sans trop de domâges.

Puis les frégates entrèrent dans la danse.

Avec leurs équipages prets à en découdre.

touts les canons du pont tribord et babord tirerent  sur les deux navires ce qui mit un point final à leur tentative.

Une frégate finit même par venir à l'abordage du plus petit d'entre eux et ce fut réglé en deux coup de cuillèr à pot.

Pour terminer nous arrivames à bon port les cales chargées de trésor pour le plus grand plaisir du gouverneur et la prosperité de nos couleurs. Le maitre de jeu fit compter les point restants des navires pour les ajouter aux trésor récoltés pour déclarer les francois vainqueurs et parmis eux votre humble serviteur.

 

 

 

 

 

 

 

 



28/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres