DECORS EN 15 OU 20MM POUR WARGAME

DECORS EN 15 OU 20MM POUR WARGAME

PERCEE VERS ARGENTAN

PERCEE VERS ARGENTAN

 

Le 20 septembre une petite reconstitution des combats de la 2° DB en normandie à eu lieu dans une salle de l'Ecole des Troupes Aéroportée de PAU durant les journée du patrimoine.

En effet il faut se souvenir que la 2° DB commandée par le Général LECLERC participa à l'encerlement d'une partie de l'armée allemande dans la poche de Falaise.

Il s'agisait de recréer une partie de l'engagement des 11 et 12 août 1944 entre Alençon et Argentan

l'engagement qui fut joué sur deux tables mis bout à bout  aurait pu être celui des éléments BILLOTTE par exemple.

L'élément adverse se compose d'élément de la 9e PZ DIV.

Voici une vue des éléments de la DB.

Le soutien aérien est assuré par l'escadrille SIR JACK.

Eh oui ça fait du monde !! Il etait important de savoir si le déroulement des évenements sur la table était conforme à la réalité. Donc le ratio des forces à été adapté en conséquence.

Même si du coté teuton le ratio est plus faible. On trouve tout de même en défense glissante de l'infanterie motorisée et du PZ 4

Du PaK 38 et 40.

Du tube AA et AC de 88 retranché.

Une batterie de 105mm.

De l'infanterie moto et du char planqué en ville....et des renforts qui rentrent sur jet de Dé.

Dès le début ça commence bien pour la DB car les reco tombent sur l'observateur d'artillerie qui n'aura pas le temps de placer un pélot.

Le RBFM ( marins en ponpons rouges) en force avec ses TD et ses M8 de reco.

On s'y verrait presque !

Les premiers élements adverse trop légers n'ont que peu de chance devant ce rouleau compresseur.

Un PaK 40 tente sa chance mais est aussitôt détruit en retour.

L'infanterie tente de se replier mais un M8 de reco les arrêtera net.

Le premier PZ 4 embusqué, pris en tenaille sera détruit par l'arrière.

Dans le ciel aussi il y a de l'action. un P 47 tire ses roquette sur un autre PZ 4 mais rate sa cible ... un  STUG en fera les frais.

L'artillerie de la division se met en batterie  ainsi que les mortiers.

Tir de reglage au delà du pont pour empecher un retour des teutons en force.

La DB tente de contourner par les hauteurs à droite  mais les reco tombent sur un os en forme de PZ 4. Un M3 est IMMO et l'équipage doit se résoudre à poursuivre à pied. Un TD passant tout près règlera les comptes.

Au delà du pont coté teuton c'est au tour du tir d'éfficacité de produire ses éffets doublés par ceux d'un autre P 47.

Ca commence à sentir le roussi coté teuton.

Au même moment les M3 de reco fanchisent la rivière à un endroit peu profond. Info fournie par la résistance.

L'artillerie teutonne essaye de faire tout son possible pour stopper un peu l'avance française.

Y arrive parfois par chance ( tir de circonstance)

Ou bien rate complêtement ses coups. Un tir de contre-batterie la réduira au silence pour 4 tours.

Au tour 3 les renforts rentrent. Mais les "JABOS" veillent et ce panther n'ira plus loin. Deux P 47 non plus car endommagés ils devront rentrer à leur base.

l'infanterie teutonne tatonne et tente de se replier par tout les moyens ( même en ambulance). Mais trop tardivement.

De l'autre coté ça commence à embouteiller mais le pont est franchit.

Un à un les éléments tournés sont rattrapés par la patrouille.

Même les éléments venus en renforts sont pris au dépourvus... ici par l'artillerie des M7.

 

Débordés, les teutons n'auront d'autre choix que de se replier ou se rendre à la DB.

Celle-ci rentre finalement dans la ville pour la liberer.

Au final. Le déroulement est de près conforme à la réalité historique. Quelques pertes à la DB et des pertes sensibles coté teuton surtout du aux JABOS et à l'artillerie.

Je rend hommage à vincent qui fut le jouer teuton du jour et qui jouait BZK pour la deuxième fois. Vaincu peut être, mais celà aurait aussi été mon cas je pense si j'avais joué face à la DB.

 

 

 



03/10/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 193 autres membres